Les différents services pour envoyer votre newsletter

Nous allons aujourd’hui passer en revue les principaux services en ligne pour rédiger et envoyer votre newsletter, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Après avoir vu dans le premier article de cette série Pourquoi tout créateur de projet devrait avoir une newsletter, nous allons aujourd’hui vous donner quelques pistes des services en ligne et outils pour envoyer vos newsletters. Nous y joindrons également quelques outils autour de ce thème.

Mailchimp

Mailchimp est l’un des plus anciens services en ligne d’envoi de newsletter. Je l’ai à titre personnel beaucoup utilisé et j’en étais très content. De par son ancienneté il offre donc une très bonne intégration avec de nombreux composants du web aujourd’hui, par exemple avec WordPress, le moteur de blog le plus utilisé du monde via (par exemple) le plugin Easy Forms for Mailchimp.Il est gratuit jusqu’à 2000 contacts.

Synthèse de l’activité de votre newsletter avec Mailchimp

Il devient très cher ensuite. Soyons honnête, trop cher, surtout si vous n’avez pas encore de business-model à ce stade. Le cas d’utilisation de Mailchimp est sûrement réservé à des newsletters générant des opportunités de business à des commerciaux, pas vraiment à des créateurs de newsletters souhaitant faire connaître leur contenu au plus grand nombre. Et plus votre newsletter chez Mailchimp va grandir, plus il sera cher.

Petit point personnel : mon compte Mailchimp a été brusquement suspendu pendant plusieurs jours (10 ou 15 de mémoire) alors que j’arrivais vers les 2000 contacts, sans aucune explication à part « vous avez enfreint une règle obscure mais on ne vous dit pas laquelle ». Cela m’a poussé à récupérer beaucoup plus souvent la liste de mes abonnés, ayant peur qu’on me ferme brusquement mon compte du jour au lendemain. Cela m’a aussi poussé à héberger moi-même mes archives web, pour la même raison.

À savoir avec Mailchimp : même les personnes qui se désabonnement de votre newsletter sont des « contacts » donc si vous avez un peu de traction, vous atteindrez rapidement les 2000 contacts. Prévoir un plan de migration vers un autre outil assez rapidement.

À retenir : Mailchimp est un formidable outil pour commencer à créer votre newsletter, avec sans doute la meilleure intégration à tous les autres écosystèmes aujourd’hui. Par contre le prix de leur service est incompréhensible et cher dès que votre newsletter grandit.

Revue

Revue est également un outil complet web de publication de newsletters. Il vous permet de rédiger vos newsletter. Il gère également vos archives web. Et bien sûr une page d’inscription web. L’accent est mis sur un démarrage rapide de votre newsletter, avec une édition très simple du message de bienvenue et des paramètres généraux de votre newsletter.

Page d’inscription de La newsletter des newsletters, propulsée par Revue

Revue a été racheté par Twitter début 2021. Il vise donc à une intégration complète de Revue dans Twitter. On peut déjà sous son profil Twitter afficher le profil de sa newletter, le nombre d’abonnés et un bouton S’abonner à la newsletter.

Si votre marketing se déroule principalement sur Twitter, cela peut donc être une bonne option de partir sur Revue, les deux étant très interconnectés. Revue propose également un gestion des newsletters à abonnement payant. Ils prendront également un pourcentage de vos revenus (5% en décembre 2021).

À retenir : Revue est une solution complète et très intégrée à Twitter, pouvant vos permettre de démarrer rapidement et particulièrement efficace si vous êtes très actif sur ce réseau social.

Substack

Substack est un outil en ligne complet de publication de newsletter. Il vous permet de concevoir puis d’envoyer vos newsletters directement. Il permet aussi d’accéder aux archives web de la newsletter. À la création de votre newsletter un sous-domaine de type manewsletter.substack.com est créé et contiendra les différents éléments relatifs à votre newsletter. Snowball, la newsletter sur les finances personnelles utilise par exemple Substack.

L’accent est mis encore une fois sur la rapidité de prise en main et la rédaction rapide de votre contenu. Comme Revue on ne peut que saluer cette approche, qui témoigne d regain d’intérêt grandissant du grand public pour les newsletters.

Substack gère également les podcast, ce qui peut s’avérer intéressant si vous proposez ce type de contenu en parallèle de votre newsletter.

Éditeur de rédaction de votre newsletter avec Substack

Substack a l’indéniable avantage d’être gratuit pour n’importe quelle taille de newsletters. Il se rémunère si vous utilisez un abonnement payant à votre newsletter avec un pourcentage de vos gains (10% en décembre 2021). On constatera que c’est le double de Revue, un facteur potentiellement gênant pour y héberger le choix d’une newsletter à abonnement payant. En effet les premiers temps sont souvent difficiles et chaque euro compte, particulièrement au début.

À retenir : Substack est un service web pour rédiger vos newsletters simple à prendre en main. Au niveau web tout apparaît dans un sous-domaine comme manewsletter.substack.com. Une gestion des podcasts est également proposée.

Mailtrain

Mailtrain est une solution de rédaction et d’envoi de newsletter open source (licence GPLv3) auto-hébergée, ce qui signifie qu’il faut l’installer vous-même sur un serveur et la configurer correctement pour l’envoi d’e-mails. Cela peut intéresser les plus techniques d’entre vous. La version majeure 2 a été publiée cette année.

Le premier grand avantage de Mailtrain est d’abord le coût par e-mail très peu cher. En effet vous connectez un compte d’envoi Amazon SES par exemple et vous ne payez que les ressources AWS, ce qui revient à un coût extrêmement bas, auquel ne s’ajoute que les frais d’hébergement de votre serveur, sachant qu’un tout petit serveur suffit. Ce coût décroît donc mécaniquement avec l’augmentation de la taille de votre newsletter.

Le second grand est de vous rendre résilient à la censure des opérateurs commerciaux et donc d’augmenter votre indépendance technique et éditoriale. Comme nous l’avons vu avec Mailchimp, il suffit d’un geste de Mailchimp pour que votre compte soit à jamais perdu car leur outil n’est pas sous votre contrôle. Cela ne vous arrivera jamais avec Mailtrain.

Création d’une campagne d’envoi d’une newsletter avec Mailtrain

Mailtrain vous permet de choisir entre différents éditeurs wysiwyg open source ou d’importer directement votre template. Vous pouvez choisir un opérateur d’envoi d’e-mail comme Amazon SES ou tout système acceptant le SMTP. Un lien web d’inscription à la newsletter est proposé, qui utilisera donc le sous-domaine DNS avec lequel vous accédez à Mailtrain, mais un javascript est également proposé à intégrer à votre propre site web afin de rendre cette étape transparente pour l’utilisateur.

À retenir : Mailtrain est une solution de rédaction et d’envoi de newsletter open source auto-hébergée. Elle est une parfaite solution pour une indépendance technique et éditoriale. Elle requière néanmoins des bonnes connaissances techniques pour être mise en place.

Autres acteurs

Il existe bien d’autres acteurs pour rédiger, envoyer et gérer vos newsletters. Parmi eux :

  • Sendinblue : se positionne davantage comme une suite d’outils pour le marketing
  • Mailjet : se positionne sur les e-mails de marketing, campagne et api.
  • Sendgrid : se positionne sur les e-mails de markting, également campagne et api.
  • Sendy.co : auto-hébergé, achat du soft une fois pour $69. Il faut ensuite le connecter à Amazon SES pour envoyer les e-mails, revient très peu cher au coût par e-mail.

Ne pas être frileux, testez !

Il existe aujourd’hui une large variété d’outils en ligne pour créer et envoyer votre newsletter. Nous en avons abordé ici quelques-uns. Comme nous l’avons vu dans le premier article de la série, une newsletter est essentiellement une liste d’abonnés, un gabarit (template) d’e-mail et des archives. Migrer d’un sevice web à l’autre est donc du domaine du possible, surtout quand la newsletter est encore assez petite et se cherche encore. N’hésitez donc pas à tester différents services avant d’adopter celui dans lequel vous vous épanouissez le plus en tant que créateur de newsletter.

Le prochain article présentera les bases de comment faire connaître votre toute nouvelle newsletter pour récolter vos précieux premiers abonnés.

L’auteur

Carl Chenet, auteur de la newsletter du Courrier du hacker avec 4000 abonnés et 187 numéros. J’aide les créateurs de newsletters à faire grandir et monétiser leur newsletters.

J’écris un e-book à venir Faire grandir et monétiser sa newsletter.

Laisser un commentaire